Ma cuisine est le reflet de ce que je suis,franche, vive, actuelle

1998 . Faculté de pharmacie de Chatenay-Malabry : sur les bancs des amphis le temps me semble bien long, je réalise que ma voie est ailleurs. Gourmande de nature, j'ai toujours aimé trainer dans la cuisine de ma grand-mère, l’observant pétrir, farcir, rôtir.. Après mûres réflexions, avec un peu d’audace, je délaisse la tradition scientifique familiale pour les fourneaux... Le 12 juillet de la même année, alors que d’autres fêtent la victoire de la France en coups du monde, j’enfile pour la première fois une veste de cuisine. Les premiers jours sont difficiles, il me faut intégrer de nouveaux codes, de nouveaux repères.. Peu a peu je découvre un métier de passionnés ou l’on ne s’ennuie jamais. Au fil des rencontres, j’embauche dans des lieux mythiques de la haute cuisine : la Maison Prunier, le Plazza Athénée, Le Bristol, le Ritz de Londres, le Meurice, le Crillon, et aujourd'hui le Raphaël en tant que Chef des Cuisines. La volonté d’apprendre et mon gout du challenge me poussent a participer a de grands concours de cuisine comme le Bocuse d’or en 2001, puis le Taittinger où j’arrive 2ème en finale internationale en 2005, et les Meilleurs Ouvriers de France ou je suis finaliste en 2006. J’ai eu la chance de côtoyer les plus grands chefs : Bernard Leprince, Alain Ducasse, Jean-Francois Piège, Eric Frechon, Yannick Alleno. Je me suis nourrie de leurs gestes, de leurs techniques, de leurs sensibilité, et c’est grâce à ce qu’ils m’ont transmis que j’ai construit ma propre identité de cuisinière. Ma cuisine est le reflet de ce que je suis, franche, vive, actuelle. C’est une cuisine pointue, mais c’est avant tout celle que j’aime offrir à ceux que j’aime. Et à travers mes assiettes c’est un peu de bonheur que je voudrais vous faire partager..

Image 0
Image 0
Image 0
Image 0